Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player


Obtenir le lecteur Adobe Flash


Affaire de la cocaïne d’Oran : «El Bouchi» accuse deux frères «concurrents» d’être derrière ses déboires
  • Publiée le : 04-10-2018
  • Article publier dans Sociétés
  • Lue 3408 fois

Lors de son audition par le juge d’instruction, Kamel Chikhi, dit «El Bouchi», principal suspect dans l’affaire de la cocaïne d’Oran, a clamé son innocence, accusant deux richissimes frères influents, également importateurs de viande brésilienne  et promoteurs, d’être derrière ses déboires judiciaires.

 

Pour «El Bouchi», sa lecture des faits l’a conduit à cette conclusion. D’autant plus que l’un des deux hommes d’affaires de l’Oranie l’a clairement menacé de le « réduire à néant », quatre mois avant l’éclatement de l’affaire, rapporte Ennahar qui cite le procès verbal de l’audition.

 

La même source, qui ne cite pas de nom, a affirmé que le principal suspect a décrit les deux frères comme des personnes dont l’influence s’étend jusqu’à la rive espagnole de la Méditerranée, ajoutant qu’ils sont détenteurs de comptes bancaires alimentés de grosses sommes, en sus de nombreuses propriétés.

 

Sur la saisie du conteneur de cocaïne, le prévenu a raconté avoir reçu un appel d’un certain « Nacer.B » lui relatant une conversation téléphonique du transitaire chargé de l’acheminement de la cargaison, qui a précisé qu’en raison d’une suspicion un des conteneurs ferait l’objet d’une fouille.

 

Suite à quoi, il a dépêché un cousin pour prendre des photos de l’opération. Le même cousin a affirmé par la suite la présence d’une quantité de cocaïne dans un conteneur.

 

Pour convaincre le juge, Kamel Chikhi a attesté que tous ses biens sont inscrits à son nom. Car, tout a été acquis grâce à son activité commerciale qu’il exerce depuis 11 ans. « Si mes propriétés avaient été acquises par l’argent de la cocaïne, je ne les aurais pas inscrites à mon nom », a-t-il lâché devant le magistrat, d’après la même source.

Dans cette affaire, « El Bouchi » est accusé de formation et d’organisation d’un groupe criminel international.



Articles similaires :
Près de 4.000 algériennes atteintes de cancer du sein répudiées chaque année par leurs maris
Une Maison Transformée En Lieu De Débauche à Bel Air (sétif)
Arrestation de deux cambrioleuses d’une bijouterie à Mila

Vos commentaires :

Pour ou contre la peine de mort




X