Les familles des moines de Tibhirine réclament l’audition de Bouteflika et Toufik

Partager

Algérie – Les familles des sept moines de Tibhirines tués en 1996 par des terroristes du GIA ont demandé aux juges d’instruction parisiens en charge de l’affaire de convoquer l’ancien président, Abdelaziz Bouteflika, et Mohamed Mediene, dit Général Toufik, ancien patron du renseignement pour les auditionner.

Selon l’AFP, Me Patrick Baudoin, avocat des familles qui se sont portées partie civile, s’est référé à la situation politique qui prévaut en Algérie pour « demander aux magistrats de délivrer une nouvelle commission rogatoire internationale afin que M. Bouteflika, ‘sous réserve que son état de santé le permette’, et le général Mohamed Mediene puissent être entendus ‘le plus rapidement possible’ ».

L’homme à la robe noire s’est d’ailleurs montré critique envers les autorités algériennes dans son courrier. « le défaut de coopération de la part des autorités algériennes n’a pas permis jusqu’à présent de recueillir tous les éléments d’information nécessaires sur les conditions de l’enlèvement, de la détention et de l’exécution des moines de Tibhirine ».

En 2009, l’ancien président français, Nicolas Sarkozy, a réclamé aux autorités algériennes « la vérité » sur la mort des moines trappistes. « Les relations entre les grands pays s’établissent sur la vérité et non pas sur le mensonge », avait-il avancé à l’époque. Des déclarations qui ont provoqué l’ire de l’Algérie.

Alg24

(Below Article) - thumbnails-a
No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Free WordPress Themes, Free Android Games