En cessation de paiement, Aigle Azur fait face à la démission de son PDG

Se disant «fatigué» après avoir traversé une «zone de fortes turbulences depuis le début du mois d’août», Frantz Yvelin, le PDG de l’entreprise aérienne française Aigle Azur, a annoncé sa démission le 3 septembre sur le plateau de BFM Business.

Placée en redressement judiciaire le 2 septembre, Aigle Azur vient de perdre son PDG: Frantz Yvelin a annoncé sa démission ce mercredi sur le plateau de BFM Business.

«À un moment, on ne peut pas se battre contre tout le monde», a-t-il notamment déclaré mercredi matin, se disant «fatigué» après avoir traversé une «zone de fortes turbulences depuis le début du mois d’août».

L’entreprise, qui compte 1.150 employés, dont 350 en Algérie, et qui s’est déclarée en cessation de paiement, a notamment connu le coup de force d’un de ses actionnaires fin août.

Spécialiste des liaisons vers l’Algérie, la compagne aérienne s’est déclarée le 2 septembre en cessation de paiement et a été placée en redressement judiciaire, espérant trouver des repreneurs.

«La compagnie Aigle Azur a été placée ce jour en redressement judiciaire par le Tribunal de Commerce d’Évry», a indiqué un communiqué de la Direction générale de l’aviation civile (DGAC) transmis lundi soir, lequel souligne «les difficultés de trésorerie» rencontrées depuis plusieurs mois.

La compagnie aérienne la plus «fiable» de l’été est russe, l’une des moins «fiables» est française

«L’État est mobilisé pour accompagner la recherche de la meilleure solution possible pour préserver l’emploi et assurer la continuité de l’activité économique», a assuré la DGAC.

Se disant «fatigué» après avoir traversé une «zone de fortes turbulences depuis le début du mois d’août», Frantz Yvelin, le PDG de l’entreprise aérienne française Aigle Azur, a annoncé sa démission le 3 septembre sur le plateau de BFM Business.

Placée en redressement judiciaire le 2 septembre, Aigle Azur vient de perdre son PDG: Frantz Yvelin a annoncé sa démission ce mercredi sur le plateau de BFM Business.

«À un moment, on ne peut pas se battre contre tout le monde», a-t-il notamment déclaré mercredi matin, se disant «fatigué» après avoir traversé une «zone de fortes turbulences depuis le début du mois d’août».

L’entreprise, qui compte 1.150 employés, dont 350 en Algérie, et qui s’est déclarée en cessation de paiement, a notamment connu le coup de force d’un de ses actionnaires fin août.

Spécialiste des liaisons vers l’Algérie, la compagne aérienne s’est déclarée le 2 septembre en cessation de paiement et a été placée en redressement judiciaire, espérant trouver des repreneurs.

«La compagnie Aigle Azur a été placée ce jour en redressement judiciaire par le Tribunal de Commerce d’Évry», a indiqué un communiqué de la Direction générale de l’aviation civile (DGAC) transmis lundi soir, lequel souligne «les difficultés de trésorerie» rencontrées depuis plusieurs mois.

La compagnie aérienne la plus «fiable» de l’été est russe, l’une des moins «fiables» est française

«L’État est mobilisé pour accompagner la recherche de la meilleure solution possible pour préserver l’emploi et assurer la continuité de l’activité économique», a assuré la DGAC.

Les membres du comité d’entreprise qui s’étaient réunis avaient indiqué qu’Aigle Azur était «en cessation de paiement suite à plusieurs années d’errance liées à de nombreuses décisions stratégiques inadaptées».

Cette décision lui permet à ce stade de maintenir son activité, une semaine après un spectaculaire coup de force d’un actionnaire, Gérard Houa.

Echoroukonline

(Below Article) - thumbnails-a
No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Free WordPress Themes, Free Android Games