Poursuivi dans l’affaire du décès de 5 personnes lors du gala de « Solking » Trois ans de prison requis contre l’ancien directeur de l’ONDA

Le procureur de la République près du tribunal de Sidi M’hamed à Alger a requis, jeudi, une peine de trois (3) ans prison ferme et 100 000 dinars d’amende à l’encontre de l’ancien directeur général de l’Office national des droits d’auteur (ONDA), Sami Bencheikh, pour son implication avec treize (13) autres accusés dans l’incident qui a provoqué la mort de cinq personnes lors du concert animé par le chanteur du RAP, Solking, au stade du 20 août 1955 à Belouizdad.

La même peine est requise contre « Oussala. Kh », chargé de coordination avec les agents de sécurité relevant de la société «Vigil Group», « Abdeslam Mohand. S. », propriétaire de l’entreprise chargée d’impression et du contrôle des tickets d’entrée pour le gala dudit chanteur, tandis qu’une peine de deux ans de prison ferme et de 100 000 dinars d’amende a été requise à l’encontre de 11 agents de sécurité et de 100 000 dinars d’amende pour homicide involontaire et blessures involontaires.

Rappelons que les faits remontent au 22 août dernier à l’occasion d’un gala animé par « Solking » au stade du 20 août 1955 à Belouizdad, dont des bousculades du public ont provoqué la mort de 5 personnes et 16 autres blessées en raison d’une mauvaise gestion de la part des organisateurs.

Les familles des victimes se sont constituées alors partie civile.

Lors de comparution devant le juge, Sami Bencheikh a plaidé son innocence et dit qu’ « il n’était pour rien dans cette affaire » car, a-t-il ajouté, c’est l’ancienne ministre de la Culture, Meriem Merdassi qui a ordonné la tenue de ce concert et chargé ainsi l’ONDA de l’organiser.

Par ailleurs, l’ancien Dg de l’ONDA a tenu à se défendre en rappelant avoir organisé 600 événements en 2018 sans qu’il n’y ait le moindre incident.

En outre, il a dit avoir obtenu une autorisation de la commune de Belouizdad pour la tenue de l’événement dans ladite enceinte sportive et que la ministre Merdassi y avait effectué deux visites d’inspection et que la commission de sécurité a organisé une réunion avec les représentants des agents de sécurité.

Bencheikh a affirmé qu’aucune réserve n’a été émise par tous les responsables, hormis le wali délégué de Hussein-Dey qui s’en était opposé à l’organisation du concert dans ledit stade en raison du non-achèvement des travaux dans son enceinte.

L’ancien Dg de l’ONDA a indiqué avoir proposé à l’ancienne ministre de la Culture de reporter, voire d’annuler le Gala, mais celle-ci a insisté auprès de lui de demander au wali délégué de lui attribuer une autorisation au nom de l’Office car le ministère a signé un engagement avec ledit chantre.

En outre, il a révélé devant le magistrat que la recette de l’événement était de 30 millions de dinars, dont 20 millions de dinars ont été remis au chanteur du RAP, Solking.

Les autres prévenus ont rejeté quant à eux les chefs d’accusation retenus à leur encontre.

Houria Boulechrani / Moussa. K. / Echoroukonline

(Below Article) - thumbnails-a
No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Free WordPress Themes, Free Android Games