Vers une plainte à l’encontre de Naima Salhi

Partager

Un collectif de citoyen appuyé par des avocats préparent une plainte à l’encontre de Naima Salhi , présidente du Parti de l’Équité et de la Proclamation(PEP) et députée à l’Assemblée populaire nationale depuis les élections législatives de 2017, Pour les chef d’inculpations suivants: « diffamation », et « racisme » et » mise en danger la vie d’autrui » . En l’occurrence de la personne de Mourad Amiri.

C’est suite à une publication sur la page de son parti et un live le 25 septembre dernier, ou elle lance de graves accusations envers Mourad Amiri militant et ex fonctionnaire du ministère de l’intérieur, l’accusant de traîtrise, et de complot contre l’Algérie allant jusqu’à appeler Feu Gaid Saleh à procéder à l’arrestation de mourad Amiri. Que ce dernier a chargé un collectif d’avocat de rédiger une plainte qui sera déposé au cours de la semaine prochaine, au prés du Tribunal de Sidi M’hamed.

» les allégations portées à l’encontre de ma personne sont inadmissibles, d’ailleurs tout ce qui dit cette soit disant députée est incapable , elle est un véritable danger pour l’unité nationale , la justice devra se saisir, elle attaque tord et travers tout le monde, ce qui ouvre la porte de la dérive et du racisme, sa condamnation devra servir de leçon » affirme Mourad Amiri. Avant d’ajouter que » la plainte sera déposé en son nom propre »

Pour rappel : Mourad Amiri était cadre technicien principal des transmissions, exerçant à la direction générale des télécommunications au ministère de l’intérieur, avant d’être suspendu de ses fonctions le 7 juillet dernier par l’ex ministre de ce département Salaheddine Dahmoune. Mourad Amiri a été poursuivi pour « des publications jugées « illégales » sur sa page Facebook » où il a lancé un appel à ses collègues pour s’impliquer dans le mouvement populaire.

Algerie360.com

(Below Article) - thumbnails-a
No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Free WordPress Themes, Free Android Games