Attitude méprisante envers les citoyens : Le ministère de l’intérieur rappelle à l’ordre le wali de Mostaganem

Partager

Le ministère de l’intérieur, des collectivités locales et de l’aménagement du territoire, a réagi samedi 7 mars 2020 à la vidéo relayée par les médias et sur les réseaux sociaux montrant le nouveau wali de Mostaganem Abdessamie Saïdoun tenir une attitude méprisante en vers les citoyens de cette wilaya.

Dans un communiqué rendu public, le ministre de l’intérieur Kamel Beldjoud affirme rejeter toute attitude susceptible d’attenter à la dignité du citoyen émanant des agents de l’Etat.

« Le ministre de l’Intérieur souligne son refus et sa désapprobation totale de toute attitude susceptible d’attenter à la dignité du citoyen émanant des agents de l’Etat qui sont commis pour être à son service et à veiller sur ses affaires, et cela conformément au programme et aux instructions du président de la République, Abdelmadjid Tebboune », lit-on dans le communiqué du ministère, suite à la publication de contenus informatifs fustigeant la réaction du wali de Mostaganem en marge d’une visite sur le terrain au niveau de la wilaya.

Le ministre a fait savoir que « le droit des citoyens à exposer leurs doléances est garanti par des cadres durables de communication de proximité avec la population », a noté la source.

M. Beldjoud a rappelé au wali de Mostaganem que « le renforcement des passerelles de confiance entre le citoyen et l’Etat exige des responsables et des cadres locaux le respect mutuel et la sagesse », a conclu le communiqué.

هام

Publiée par ‎Ministère de l’Intérieur -Algérie وزارة الداخلية – الجزائر‎ sur Samedi 7 mars 2020

Vendredi, en marge de sa visite dans la commune de Sirat, le wali de Mostaganem, Abdessamie Saïdoun s’est illustré par une attitude méprisante envers deux citoyens qui l’interpellaient sur la situation précaire.

Le comportement du wali a été filmé et largement relayé sur les réseaux sociaux. Interpellé par une personne âgée se plaignant du retard dans le traitement de son dossier de demande de logement, Abdessamie Saïdoun répondu : « Vas voir avec la commission ! ». Interpellé ensuite par une femme en détresse qui risquait l’expulsion de son logement, le wali de Mostaganem lui répond : « Debri rassek (Débrouille-toi !) ».

Algerie-eco

(Below Article) - thumbnails-a
No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Free WordPress Themes, Free Android Games