Singapour. Des « vols pour nulle part » bientôt proposés pour surmonter la crise économique ?

Partager

Pour limiter ses pertes financières, Singapore Airlines pourrait organiser dès octobre des vols sans destination. L’avion décollerait de l’aéroport de Changi et effectuerait un trajet de trois heures avant de revenir à son point de départ. D’autres compagnies aériennes asiatiques ont déjà proposé ce type de voyage depuis le début de la crise sanitaire liée au Covid-19.

Singapore Airlines envisage de proposer à partir d’octobre une offre originale surnommée « vol pour nulle part ». Le trajet de trois heures décollera et atterrira du même aéroport, celui de Changi (Singapour). L’initiative a pour objectif de dynamiser l’activité de la compagnie aérienne, fortement impactée par la crise sanitaire liée au coronavirus. L’entreprise n’a officiellement confirmé ni l’existence du projet ni la date de son lancement, indique le média local The Straits Times, qui a néanmoins révélé l’information.

Ces vols destinés aux Singapouriens pourraient être en partie réglés par les clients à l’aide de bons cadeaux, distribués par le gouvernement si un accord est trouvé avec l’Autorité du tourisme. Les billets pour ces voyages sans destination pourraient aussi être couplés avec d’autres prestations comme un service de voiture de luxe, des bons d’achats dans les boutiques de l’aérogare ou encore des nuitées d’hôtel.

Déjà des participants potentiels
Si un tel programme voit le jour, Singapore Airlines ne sera pas la seule compagnie aérienne à y avoir recours. Plusieurs entreprises, dont la taïwanaise EVA Air et la japonaise All Nippon Airways, ont choisi cette solution pour limiter leurs pertes en pleine pandémie de Covid-19.

Selon un sondage effectué auprès de 308 personnes, 75 % d’entre elles seraient prêtes à payer pour un de ces « vols pour nulle part ». Six participants sur dix préféreraient cependant que le voyage ne dure que deux heures. Touché par la crise liée au coronavirus, le groupe Singapore Airlines a annoncé jeudi 10 septembre la suppression de 4 300 postes au sein de la société.

ouest-france

(Below Article) - thumbnails-a
No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Free WordPress Themes, Free Android Games