A l’occasion du 39e anniversaire de son décès L’ambassade US a Alger: les USA resteront éternellement reconnaissants envers Benyahia et ses collègues

L’ambassade des Etats-Unis en Algérie a publié sur son compte facebook un cliché du feu diplomate algérien Mohamed Seddik Benyahia a l’occasion du 39e anniversaire de sa disparition.

«Les USA resteront éternellement reconnaissants envers Benyahia et ses collègues diplomates algériens pour avoir joué le rôle de médiation ayant abouti a la libération de 52 diplomates américains pris en otage pendant 444 jours après que l’ambassade US a Téhéran fut prise d’assaut par des manifestants», a écrit l’ambassade des Etats-Unis en Algérie.

L’ambassade a opté pour la photo montrant feu Benyahia en train de serrer la main du sous-secrétaire d’Etat Warren Christopher, a l’occasion de la signature de l’Accord de la libération des otages américains en Iran au siège du ministère algérien des Affaires étrangères, le 19 janvier 1981.

Force est de rappeler que le chef de la diplomatie algérienne Mohamed Seddik Benyahia est décédé dans un accident tragique le 3 mai 1982 suite au crash de l’avion le transportant au moment où il tentait de chercher une solution pacifique a la guerre Iran-Irak.

En janvier 2021, l’ancien ambassadeur des Etats-Unis John Limbert a adressé un message de remerciement et de reconnaissance au peuple et au gouvernement algérien pour le travail humanitaire couronné par la libération des otages américains a Téhéran.

Dans une vidéo postée par l’ambassade des Etats-Unis, Limbert a remercié le peuple et le gouvernement algériens de leur courage et de leur gentillesse.

«Etant l’un des otages américains retenus a l’époque, je n’oublierai jamais le service que nous ont rendu nos collègues diplomates algériens, a l’image du feu ambassadeur d’Algérie a Washingon Réda Malek, et l’ambassadeur d’Algérie a Téhéran Abdelkrim Ghrib, les médecins algériens et les membres d’équipage des deux avions d’Air Algérie qui nous ont évacués d’Iran et l’accueil chaleureux qui nous a été réservé a notre arrivée a l’aéroport Houari Boumediène a Alger…», se souvient Limbert.

John Limbert a rejoint son poste d’ambassadeur a Téhéran 12 jours avant la prise d’assaut de l’ambassade américaine le 4 novembre 1979.

De son côté, le chef de la diplomatie algérienne Sabri Boukadoum a rappelé sur Twitter les efforts de l’Algérie ayant conduit au règlement de la crise des otages américains a Téhéran et leur libération.

«Quarante (40) ans se sont écoulés depuis la signature de l’Accord d’Alger ayant abouti a la libération de 52 diplomates américains pris en otage a Téhéran. Ce fut le fruit de la médiation laborieuse de notre pays, menée par le chahid Mohamed Seddik Benyahia, ministre des Affaires étrangères, et une équipe de diplomates parmi les meilleurs enfants de l’Algérie», a indiqué Sabri Boukadoum dans un tweet.

Echoroukonline

(Below Article) - thumbnails-a
No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Free WordPress Themes, Free Android Games